[lien]

Covid, climat, Syrie : la convergence des luttes complotistes par FranceSoir - Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme 

(...) pour Azalbert, « ce qu’il y a d’intéressant c’est de faire lien avec le Covid ». Ford s’y plie volontiers et embraie sur la pandémie. Il assure qu’en Grande-Bretagne « les restrictions montrent que les vaccins ne sont pas très efficaces » et se félicite de ne pas avoir à présenter ses papiers d’identité à « la Gestapo de la santé » pour prendre le train ou aller au restaurant, contrairement aux Français. Bonus : il fait aussi lien avec ce qu’il qualifie de « climatisme ». « Voilà à quoi nous avons affaire dans les trois cas », estime-t-il : « À première vue, ce qu’ont en commun la Syrie, le covidisme et le climatisme, c’est que nous avons affaire aux bien-pensants libéraux qui veulent imposer leurs idées sur la démocratie, leur humanitarisme sur la Syrie. […] Ce sont les mêmes tartuffes, les mêmes organes médiatiques, les mêmes gouvernants, qui nous imposent ces politiques restrictives au nom du covidisme, qui attisent l’hystérie et qui catastrophisent sur le climat ».  Au cas où le rapprochement ne serait pas assez clair, il ajoute plus loin : « On remarque l’utilisation des mêmes techniques de manipulation de l’opinion : la fabrication d’incidents, avec les soi-disantes armes chimiques et autres… On utilise les mêmes moyens avec le covidisme, avec les images de personnes dans des lits d’hôpitaux. On assiste aux mêmes phénomènes d’intox et de fabrication d’information. » Il en profite au passage pour s’en prendre à la militante écologiste Greta Thunberg, apparemment coupable d’être coiffée comme « une petite puritaine ». Tiré par les cheveux ? Pour de nombreux complotistes, de « la dictature sanitaire » à « la dictature climatique » il n’y aurait pourtant qu’un pas. Des militants écologistes ont d’ailleurs relevé une augmentation de 76 % des interactions en ligne vers des pages climatosceptiques sur Facebook depuis le début de l’année, marquée par la crise sanitaire. Comme le relève le journaliste Brian Whitaker, de nombreuses figures de la désinformation sur le conflit syrien se sont également illustrées pendant la pandémie en « dénonçant les confinements, les masques et les vaccins comme un complot pour imposer un contrôle sur le comportement des individus ». Selon le Centre for Analysis of the Radical Right (Centre pour l’analyse de la droite radicale), organisation de recherche en sciences politiques basée en Grande-Bretagne, les théories du complot sur la pandémie et sur la Syrie ont même permis l’introduction de discours fascisants au sein de mouvements anti-impérialistes et internationalistes catalogués à gauche.

> JR : France Soir est devenu une feuille de chou complotiste et de désinformation de la pire espèce. 

Aucun commentaire: