Trains et intempéries

Posé comme commentaire chez Brice Couturier qui parle de la SNCF comme "un naufrage français", parce qu'il n'a pas pu prendre son RER ce matin à cause des dégâts causés par la tempête Aurore cette nuit. Et destiné à tous les gens et à tous les  yakafocons qui ont ajouté leurs commentaires courroucés blâmant la SNCF.

Les câbles volés, c'est une réalité, les tempêtes qui font tomber des branches sur les voies, c'est une réalité, les gens qui se suicident en se jetant sous le train, c'est une réalité, les bagages oubliés qui peuvent être des bombes, c'est une réalité, les feuilles d'automne qui gênent le freinage des trains (ou leur redémarrage), c'est une réalité, les voyageurs qui tombent malades, les voyageurs qui se battent, les voyageurs qui tirent le signal d'alarme ou empêchent la fermeture des portes, les voyageurs qui mettent un coup au contrôleur, tout cela ça existe et c'est une réalité. Les animaux qui sont écrasés par le train, c'est une réalité (une vache, un sanglier, un chevreuil, ça fait plus de dégâts qu'un chien, hein), les sabotages (spécialement des passages à niveau), c'est une réalité. Les inondations, c'est une réalité. Et avec tout cela on a des agents qui jour et nuit, quelles que soient les conditions météorologiques vont réparer, dégager, remplacer, traquer les voleurs de câbles, protéger les voyageurs, les agents. Alors qu'il y ait des problèmes structurels à la SNCF je serai le dernier à ne pas le reconnaître, mais qu'on blâme la SNCF pour un oui ou pour un non ou parce que sa petite personne a subi un désagrément ponctuel à cause des conditions météorologiques objectivement mauvaises, alors que cette même personne n'a aucune idée des difficultés à faire circuler des trains remplis de gens qui râlent, ça m'agace !

Aucun commentaire: