qu'il n'y a pas de pandémie

 Aujourd'hui, je suis allé dans un McDonald. Je sais, c'est mal, mais je sortais de Carrefour, il faisait chaud, j'avais envie d'un Sundae caramel et comme le McDo venait de rouvrir, je me suis dit que j'allais en profiter. 

Les McDo sont presque entièrement automatisés maintenant. Les comptoirs ont été remplacés par une caisse unique qui ne sert que si on n'a pas de carte bancaire, toutes les commandes sont faites sur une machine, on paye à cette machine et on prend un numéro qu'on affiche sur la table qu'on a choisie, votre plateau vous est apporté. C'est très bien, un gars comme moi préfère toujours s'adresser à une machine qu'à un être humain ! 

À peine étais-je assis qu'un employé est venu me dire qu'il fallait que je flashe le QRcode de ma table avec TousAntiCovid ou que j'aille remplir le "cahier de rappel" à la caisse (pour qu'on me signale éventuellement que je suis "cas contact"). Bon. Je flashe. Impeccable, je suis dans la matrice ! 

Deux femmes avec des enfants en bas âge arrivent, non masquées, parlant fort et s'attablent juste à côté de moi (la salle du McDo est vaste et vide, l'instinct grégaire, je suppose). Aussitôt l'employé préposé à la lutte anti-pandémie s'approche et leur demande de s'attabler un peu plus loin de moi (pour "respecter la distanciation sociale", dit-il) et de flasher le QRcode ou d'aller remplir le "cahier de rappel". L'une des deux clientes se lève, me demande si ça me gêne qu'elles s'installent là (comme si c'était le problème), et, comme je ne réponds pas, déclare alors "puisque c'est comme ça, on s'en va !" Et en râlant à mi-voix les deux femmes prennent leurs cliques et leurs claques et sortent du McDo.