Ne rien faire

 Je me suis mis au soleil sur mon balcon. J'ai un besoin vital de soleil. Je suis tellement content que le beau temps soit revenu et que la température me permette de m'assoir sur mon balcon. Il fait beau aujourd'hui comme il a fait beau ces jours derniers. Je m'assois avec un mug de café léger sucré. Je le sirote en ne faisant rien d'autre. Je ne médite pas, car méditer suppose un effort pour contrôler le flux des pensées.  Ma flemme légendaire m'a rendu apte à ne rien faire sans m'ennuyer. J'écoute les bruits avec attention : une voiture qui passe dans ma rue ou sur la promenade le long de la Maine, une tourterelle : "grougrou grou", des pépiements indistincts, le cri d'une pie dans les platanes de la rive, le son atténué d'une conversation entre des humains quelque part. Mes pensées dérivent, mais agréablement, pas de pensées négatives. Ne rien faire et en être satisfait va à l'encontre de tout ce qu'on nous apprend et de tout ce qu'on valorise dans notre monde. C'est pourquoi je crois qu'il est bon de ne rien faire, pour envoyer paître le monde entier !

Aucun commentaire: