bonheur d'être retraité

 Je suis bien content d'être retraité. Et ce malgré les entraves dues au Covid. Ne plus être obligé de penser au travail, ne plus être agacé par les contraintes du travail (comme faire des trucs chiants, ou subir des réunions interminables et inintéressantes, mais d'obligation), ne plus être stressé par le travail, vivre mes horaires un peu excentriques sans que ça ne gêne personne, franchement c'est agréable. J'ai même des moments d'euphorie, des moments où je me sens bien et heureux et la plupart du temps, même. Vivre en province, dans une ville calme, mais néanmoins animée, vivre non loin de la campagne (même si, en ces temps d'inondations mon univers naturel est un peu restreint), ça aide aussi à se sentir bien. J'ai attendu le plus longtemps possible pour prendre ma retraite (j'aurais pu partir à 57 ans, j'ai attendu 64) afin de m'assurer la meilleure pension possible (j'aurais pu avoir un peu plus si j'avais fait un an de plus, cependant, j'ai trouvé que ça suffisait comme ça, la balance ne pas être contraint à supporter le travail un an de plus versus gagner un peu plus par mois penchait du côté de la retraite). J'ai bénéficié sans le vouloir de la réforme Sarkozy de 2007, j'aurais été obligé de prendre ma retraite à 55 ans sinon, que je le veuille ou non et quelle que soit mon ancienneté ou le montant de la pension à recevoir, à l'époque il n'était pas question de faire du rab (ce qui avait pour résultat que les jeunes retraités se trouvaient un autre travail, à 55 ans on est encore apte à bosser)).

Aucun commentaire: