Jean Le Cam

Jean Le Cam annonce que son bateau se délaminait depuis le milieu de l’Océan Indien, qu’il a fait des réparations de fortune qui ont tenu jusqu’à l’arrivée, mais qu'il a craint jusqu’au bout de couler corps et biens à tout moment (exactement comme Kevin Escoffier, qu’il avait sauvé quelques jours auparavant), qu’il a caché publiquement cette avarie et qu’il a optimisé sa navigation afin que son bateau tape le moins possible. Et puis il s’est cassé une côte en pissant quelques jours avant l’arrivée. Il a fini quatrième du Vendée-Globe avec un bateau ancien et sans foils avec un budget limité. Jean Le Cam est un marin exceptionnel et un être humain admirable.

couvre-feu cause Covid

 


Ma rue au temps du couvre-feu à 18 heures.


mélancolie covidesque

Aller s'assoir au café pour boire une Guinness et regarder la foule des gens se croiser sur la place du Ralliement ou au Starbucks pour siroter un Mocha Grande en surfant à loisir sur le web dans la rumeur des conversations alentours, tout cela commence sérieusement à me manquer. 

Là, j'aimerais changer d'air et aller me promener dans une ville étrangère que j'aime, Londres, Bruxelles, Amsterdam ou même simplement savoir que j'ai la possibilité d'y aller sur un coup de tête, si je veux.

Je n'ose même plus rêver de prendre l'avion pour aller à New-York.

Je sais, ce sont des envies d'enfant gâté, de privilégié occidental, mais c'est ainsi.

je plains les conspis

 Je plains les conspis et en particulier les adeptes de la mouvance Qanon. Ces gens vivent dans un cauchemar dont ils ne peuvent se réveiller car s’ils se rendaient compte un jour que toutes les choses épouvantables auxquelles ils croient étaient fausses, ils finiraient à l’hôpital psychiatrique ou tenteraient de se suicider. Leur vie mentale est faite de désillusions successives qu’ils compensent par encore plus de théories fumeuses et cauchemardesques. Ils se condamnent eux-mêmes à vivre dans une réalité qui n’existe pas et qui les obsède jour et nuit. Ils sont incapables de voir le monde comme il est et d’aimer la vie.

préférences

Ce qui est bien avec le confinement (s'il devait y en avoir un nouveau) c'est que je pourrai sortir le soir, au lieu de me trouver consigné à la maison dès 6 heures. Paradoxalement j'aimerais mieux être réduit à une heure de sortie par jour, mais à n'importe quelle heure.

Procès de Trump au Sénat

Procès de Trump devant le Sénat suite à sa mise en accusation (impeachment) par la Chambre des représentants :  

"L'article sur la mise en accusation sera présenté lundi vers 19 heures (heure de l'Est) lorsque les responsables de la Chambre se rendront dans la salle du Sénat. Les sénateurs prêteront serment mardi et il y aura ensuite une pause d'environ deux semaines jusqu'au procès. En attendant, les démocrates vont se battre pour confirmer le plus grand nombre possible de nominations de M. Biden. 

Les républicains signalent que l'acquittement est probable : Un certain nombre de républicains ont été très critiques à l'égard de la procédure - et ont déjà clairement indiqué qu'ils ne voient pratiquement aucune chance qu'au moins 17 républicains se joignent à 50 démocrates pour condamner Trump et lui interdire de se représenter. Les arguments du GOP se font maintenant plus précis, affirmant que la procédure est inconstitutionnelle pour juger un ancien président et soutenant que le procès se déroule trop rapidement pour donner une procédure régulière à Trump, ce que les démocrates rejettent catégoriquement.

Ce que nous savons de l'équipe juridique de Trump : On ne sait pas encore exactement quelle défense sera présentée au nom de l'ancien président, mais il semble que Trump ait maintenant au moins un avocat pour le procès. Le porte-parole de la campagne de Trump, Jason Miller, a confirmé jeudi sur Twitter que l'avocat de Caroline du Sud Butch Bowers représentera Trump lors de son procès de destitution. " (CNN - traduction)

Sur deux polémiques actuelles

 Xavier Gorce a quitté Le Monde parce qu'il n’était pas content de la réaction de ce journal à un dessin (que je trouve raté, et je signale que j'aime bien les dessins de Gorce d'habitude), pas parce qu'il avait été censuré, parce qu'il ne l'a pas été. C'est son droit d'être susceptible, mais je subodore un conflit latent qui dure depuis longtemps et que cette histoire n'est qu'un prétexte pour rompre. Je ne vois donc aucune raison de ne plus lire ce journal que j'apprécie bien qu'étant souvent en désaccord avec ses choix éditoriaux. 

Je ne crois pas que Twitter et Facebook soient des media et qu'ils ont l'obligation de tout laisser passer au nom de la liberté d'expression. Twitter comme Facebook sont des plate-formes. Elles mettent à votre disposition gratuitement un software en ligne et des serveurs derrière et elles exploitent vos données pour vendre de la publicité ciblée. Pour y adhérer vous devez agréer un certain nombre de Conditions Générales d'Utilisation. Ces CGU sont la loi pour ces plate-formes. Si vous y contrevenez, vous pouvez voir votre compte suspendu pour un temps ou ad vitam æternam. C'est tout. Si la plate-forme estime que vos contributions engagent sa responsabilité elle peut décider de vous bannir et il n'y a rien à rajouter à ça.

Le jour d'après

 


Wake up, smell the coffee, the Trump nightmare is over.

Les chansons de ma vie


"Vicious", Lou Reed, 1972  Cette chanson est la première de l'album "Transformer" de Lou Reed, son deuxième album solo, produit par David Bowie qui, pour l'occasion lui avait prêté son guitariste Mike Ronson. 
J'avais 18 ans, j'étais en Terminale et j'habitais seul au-dessus du magasin de mon père, là au moins je pouvais écouter de la musique à plein volume à l'heure où j'en avais envie, vu qu'il n'y avait personne d'autre dans la maison. Je lisais Rock&Folk religieusement, de la première à la dernière ligne et j'achetais presque systématiquement les disques qui recueillaient les meilleures critiques. Toute ma culture Pop et Rock ou presque vient de cette époque-là : les seventies ! C'est cependant bien après sa sortie en 1972 que je me suis offert "Transformer". Tout de suite le hit "Walk On The Wild Side", m'a bien-sûr accroché, mais j'ai vite mis "Vicious" au même niveau que "Walk On The Wild Side". Voilà donc un rock urbain bien rythmé, aux paroles délicieusement sado-masos chantées avec nonchalance par Lou Reed sur un agressif riff de guitare à trois accords descendants. Pour rompre la monotonie de ce riff répétitif le refrain change complètement de ton et varie la mélodie, tandis-que le chœur féminin ajoute un soupçon de douceur. En arrière-plan une guitare balance à intervalles réguliers une sorte de décharge électrique qui sonne étrange et menaçant. Un pur chef-d’œuvre.

Des nouvelles d'Amérique

Des représentants Républicains à la Chambre des représentants US sont soupçonnés d'avoir fait visiter le Capitole à de futurs insurgés, la veille des événements du 6 janvier à Washington D.C. Ceux-ci auraient ainsi bénéficié d'une "reconnaissance" des lieux qu'ils allaient saccager le lendemain ! 

Le centre de Washington D.C. est entièrement bouclé (ceinture et bretelles) en avance des cérémonies d'investiture, mercredi. On craint un retour des insurgés du 6 janvier.

On a découvert qu'un marchand d'oreillers (!), ami et conseiller de Donald Trump, avait eu un rendez-vous avec le (bientôt ex) président et lui aurait conseillé de déclarer la loi martiale pour rester dans le bureau ovale. S'il n'avait pas eu autant de crétins branquignols à le conseiller, Trump aurait peut-être pu être réélu.

Il est tout de même sidérant de constater que des gens qui croient que Bill Gates veut les contrôler grâce à la 5G et des nanopuces, ne pensent pas à supprimer la localisation de leurs smartphones avant de prendre le Capitole d'assaut et postent sur les réseaux sociaux autant de selfies d'eux-mêmes en train de commettre une insurrection, rendant ainsi aisé le travail du FBI.