Sat, 12 Sep 2020

Il m'est arrivé comme tout le monde de rencontrer des gens célèbres. Jamais je n'ai osé leur adresser la parole, jamais je n'ai osé faire un selfie ou une photo. Même quand nous étions assis dans le même compartiment dans le train comme c'est arrivé quelques fois. Même quand j'avais de l'admiration pour eux. Parce que je suis toujours gêné quand un inconnu m'adresse la parole et que j'imagine que les célébrités rencontrées éprouvent la même gêne que moi (j'ai tort bien évidemment). Aussi parce que je ne sais jamais quoi dire et que j'ai peur du ridicule. Quant à faire une photo ou pire un selfie, je trouve ça trop commun et de toute façon impoli (hé oui je suis un peu snob). 

***

Une rave-party est en cours à Basse-Goulaine, dans la banlieue de Nantes. Pour moi ce genre de manifestation est totalement incompréhensible. Selon moi, en temps de paix, il n'y a pas de lieu plus hostile qu'une rave-party : bruit atroce, foule compacte, tout me ferait fuir. De façon plus générale les rave-party sont une catastrophe quand elle apparaissent dans un coin bien tranquille, les nuisances sont énormes : le bruit, comme un marteau qui taperait sans cesse sur une plaque de métal, est audible à des kilomètres à la ronde et ne s'arrête jamais, les participants dégradent profondément les lieux, pas une parcelle de nature qui puisse résister, les drogues et l'alcool sont consommés jusqu'à provoquer la mort de certains, la criminalité est débridée. Ça me donne des envies de répression pire qu'une manif de black-blocs, c'est dire ! D'une manière générale je hais les fêtes mais les rave-party sont les pires des 'fêtes'. Que des gens méprisent à ce point les autres pour les emmerder à fond tout un weekend et tout dégrader sur leur passage en se foutant du droit de propriété et de vivre en paix en dit long sur leur état mental et moral.

Aucun commentaire: