Houston, Texas



Musique à jouer en lisant ce billet !

Happbirthdayjesus.jpg


Nous sommes quelques jours avant Noël et les rues sont décorées de sapins et de guirlandes, quelques personnes se baladent avec des bois de rennes sur la tête ! Houston est une ville de l'Ouest où l'automobile est indispensable et reine, les autoroutes s'étendent et se croisent à l'infini. Le centre est partout et la périphérie nulle part, enfin si, il y a downtown et ses grattes ciels, mais c'est un centre administratif qui ne fonctionne que le jour et qu'en semaine. Pour faire la moindre course on prend la voiture et chaque maison en a plusieurs (voitures) parfois alignées devant les maisons comme à la parade. Ici l'automobile se porte grosse, grande et rutilante, le tas de boue est rare, le "monster car" fréquent. Chevrolets Suburban, Dodges Silverado sur les freeways, doublent à droite, à gauche, empruntent les feeders et les bretelles d'autoroutes funambulaires. Billboards un peu partout vantant les mérites de tel ou tel médicament, restaurant, hôpital. Abondance des grandes surfaces le long de l'autoroute, car dealers aux drapeaux américains de 50m2 de tissus claquants fièrement dans le vent, au détour d'une rue un peu louche un pawn shop (prêteur sur gage) miteux.

Je me sens comme dans un film de Wenders, et ce n'est pas étonnant, Paris-Texas se passait en partie dans cette métropole.

easthouston.jpg

1 commentaire:

R J Keefe a dit…

It has been nearly twenty years since my last visit to Houston, the city where I lived during the Seventies, but everything that Jean says confirms what I remember — especially about what, anywhere else, would be a genuine centre ville, but which, in the case of Houston, is a gallery of late-modern architecture, each building occupying its own block — and as empty as the Greek pots wing of the Louvre on the weekends.

Happy trails, Jean!