"You don't need a weatherman to know which way the wind blows" Bob Dylan

La campagne électorale américaine vient de changer de ton, c'était à prévoir devant l'abondance des sondages en faveur de Barack Obama. La boue commence à voler et bien sûr c'est le coté Républicain qui balance des accusations calomnieuse. Voilà donc Palin qui déclare, lors du débat contre Joe Biden, qu'Obama est inapte a être Commandant en Chef, un traître à la nation en quelque sorte, et aujourd'hui qui accuse Obama de "copinage avec les terroristes", arguant du fait que le candidat Démocrate a eu des relations avec un membre repenti d'un groupe terroriste américain des années 60, les Weathermen. Bien entendu Obama était un gamin quand les Weathermen sévissaient et c'est bien longtemps après qu'il a rencontré Bill Ayers, alors professeur à l'Université de l'Illinois, largement repenti, et Obama a toujours condamné les idées radicales et violentes de Ayers. Cette information était connue depuis déjà longtemps et c'est maintenant que les Républicains la mette en avant. C'est certainement la première d'une série d'attaques venimeuses contre le candidat démocrate qui domine la course et un signe que la campagne McCain est de plus en plus désespérée.

Aucun commentaire: