syzygie

En général le dimanche n'est pas une bonne journée pour moi. Je n'aime pas les dimanches et c'est sans doute parce que quand j'étais enfant puis adolescent les dimanches étaient particulièrement tristes et ennuyeux, surtout les dimanches soirs. La bourgeoisie de province a ceci de terrible que le dimanche est un jour où il est quasiment recommandé de s'ennuyer en famille, après la messe le matin, et de temps à autres s'appuyer une visite culturelle, les joyaux de notre beau pays, mais pas trop loin du domicile, pour moi donc ce furent les châteaux de la Loire à qui je voue depuis lors une vive détestation.

200809014


J'ai découvert ce matin en lisant les informations que celles-ci étaient particulièrement sinistres et tragiques, bien trop pour un dimanche matin, avec la mort de David Foster Wallace (un écrivain que j'admire énormément), un accident d'avion en Russie, une vedette qui coule dans la Seine au pied de Notre-Dame et fait deux noyés, les suites du passage de Ike à Houston, et le fait que maintenant McCain a dépassé Obama en nombre de délégués potentiels (de peu mais le fait est là!). Il y a des jours où l'on ne devrait pas se lever et surtout pas regarder les actualités (j'aime bien ce terme "actualités" pour désigner les news, ça fait un peu vieillot, comme les réclames pour désigner la publicité, les souliers pour désigner les chaussures). Qu'est-ce qu'il y avait dans les astres ces jours derniers, une syzygie?

J'ai regardé des passages de l'interview (unique) de Sarah Palin par Charlie Gibson de ABC et c'était atterrant, ou plutôt c'était exactement ce à quoi il fallait s'attendre de Palin et pourtant elle avait dû être longuement préparée et Charlie Gibson est un gentil garçon, une sorte de PPDA américain, qui ne pose pas de questions pièges. On se prend à rêver d'un interview par un type du genre de Jimmy Paxman, bien connu pour ses questions à la limite de l'insolence voir au-delà de ces limites. Mais même interrogée par Charlie Gibson, Palin a réussi à démontrer que si elle devenait un jour (et cette hypothèse n'est pas tirée par les cheveux) présidente des Etats Unis, la planète entière aurait du soucis à se faire.

Cette après-midi une bonne séance de travail manuel à Cachan, arrachage de tapisserie et rebouchage de trous. Satisfaisant.
Retour par la Porte d'Orléans où il y avait une lumière vespérale magnifique.

200809012

1 commentaire:

Anonyme a dit…

ah les lumières vespérales de la porte d'Orléans et les lectures des astres...
gloire aux fainéants du dimanche!