noeuds

Il faut absolument que j'aille voir le médecin demain, non pas que je sois malade, je suis en pleine forme et très rarement malade et même quand je le suis, ce qui est rare, je ne le suis pas gravement, mais ce qui est ironique c'est que je sois obligé d'aller voir le toubib pour qu'elle me prescrive des médicaments qui me sont indispensables pour aller bien. Bon, j'aime ces noeuds à la Ronald Laing, finalement: pour ne pas être malade je dois voir le médecin alors que je ne suis pas malade mais pour qu'elle me prescrive des médicaments sans lesquels je serais malade, donc si je ne vois pas le médecin je suis malade et si je le vois en bonne santé je ne suis pas malade.
Le problème est que j'aime bien mon médecin mais je déteste allez chez elle. Pour une raison psychique, entièrement. Or ma santé psychique (pour simplifier) est liée aux médicaments qu'elle me prescrit lors de ces visites tant redoutées.
Et pour couronner le tout, un grand nombre de gens pensent (à tort) que je suis hypocondriaque et que je suis tout le temps fourré chez le médecin, alors qu'en fait je ne vais la voir que deux à quatre ou cinq fois par an (deux, cette année), ce qui est plutôt raisonnable, et 99% du temps pour qu'elle renouvelle simplement la prescription précédente. Je suis de cette espèce d'hypocondriaque qui s'inquiète pour sa santé mais a encore plus peur des médecins.