qualités

Il faut avoir lu, je crois, quelques livres sur l’histoire des Etats Unis pour comprendre combien il est important, pour le monde entier, que le président de ce pays soit un type avisé, intelligent, au courant des enjeux, expérimenté, capable de se choisir des conseillers réalistes et compétents dans leurs matières de prédilection, connaissant l’histoire de son pays et du monde, responsable et en un mot : sage.
Je me faisais cette réflexion en lisant le livre de Michael Dobbs, “One Minute To Midnight” qui relate la crise des missiles de Cuba en 1962.
Et même ça, ça ne suffit pas quelques fois : l’administration Kennedy était composé d’un président intelligent et relativement prudent, des “best and the brightest” comme ministres et conseillers et elle a engagé la guerre du Vietnam et subi la Baie des Cochons.
George W. Bush a probablement été le pire président que les Américains ont jamais élu eu égard aux qualités que je viens d’évoquer, et on voit le résultat.

2 commentaires:

R J Keefe a dit…

Au sujet de la sagesse presidentielle, vous avez raison; j'y ajouterais la qualité de la circonspection.

Au sujet de Bush, mon ami, vous avez raisonissime!

Jean Ruaud a dit…

en effet, circonspection me parait aussi une grande qualité pour un président des USA.