gris bleu

vers Molène
Vers Molène (Finistère)

Je préfère l'océan quand il fait gris, quand on a cette lumière bretonne typique et pas de vent, que la mer est d'huile.
C'est un temps serein et un peu triste.
Les vacanciers font leurs courses, ils enfilent leurs gros pulls de laine et vont se promener sur le chemin des douaniers ou visiter un abbaye ou en profitent pour aller visiter Locronan ou un autre village breton typique ou on vend de la dentelle, du kouign-a-man * et des galettes de blé noir. La plage est désertée.
Cet après-midi ballade en mer avec Y et C, on a aperçus un phoque.
Hier soir restaurant japonais sur le port de Brest, poisson cru et riz vinaigré, succulent comme toujours dans ce petit restau.
Je lis Kafka sur le rivage de Haruki Murakami.
Le grand air me saoule.

* gâteau breton fait avec du beurre, de la farine, du beurre et une pelle à béton.