bloguer quand on en a envie, sinon non

Je suis d'une humeur massacrante depuis samedi dernier, tout le monde m'agace, tout m'énerve (depuis que les voisins ont fait un bazar pas possible samedi dernier, au fond, que j'ai dû les appeler pour leur demander de mettre une sourdine vers deux heures du matin)!
Ce soir ça va mieux.

Boulevard du Montparnasse, Paris


Il ne fait pas très beau, j'ai envie de partir.
À la Base j'avais envie de faire un truc mais je n'y suis pas parvenu. C'était compliqué. Même avec l'aide de collègues je ne suis pas arrivé à faire ce que je voulais (du data-mining en gros, c'est d'un chiant!), j'ai travaillé des heures et des heures sans trouver la solution. Finalement je me suis rabattu sur une solution pas trop mauvaise mais moins satisfaisante que ce que j'avais envisagé. Hum.

Rue de Vaugirard, Paris


Dimanche je suis allé à Poitiers, chez ma soeur pour lui amener ses petits enfants. Dire que j'ai habité à Poitiers pendant dix ans! Cette ville est déprimante. J.M. est toujours vivant (peut-être qu'il lit ce carnet-web, d'ailleurs), ma soeur découpe les articles qui parlent de lui dans la presse locale (Centre Presse, faut voir ce canard!) pour me les montrer! J'ai eu beau chercher à la FNAC je n'ai pas trouvé de nouveau livre de lui. Étrange.
J'ai mal au genou.