RSS (2)

-

Hier j'ai eu une grosse crise de blues, plutôt inattendue pour un vendredi soir, et donc je n'ai pas écrit le deuxième billet sur les fils RSS. Maintenant que le blues est passé, une bonne nuit de sommeil y ayant mis fin (c'était peut-être ça d'ailleurs le problème) je me sens disposé à continuer.
Continuons donc.

Or donc un fil RSS sert à publier du contenu sans contenant (en quelque sorte) et on accède à ce contenu au moyen d'un outil s'appelant un agrégateur.
Un agrégateur lit les petits fichiers XML et télécharge les fils auxquels l'internaute est abonné et les stocke, comme un "client" mail (comme Outlook ou Thunderbird).

Mais ces fils RSS peuvent avoir bien d'autres usages.
Par exemple ils sont bien pratiques si vous voulez publier le contenu d'un site web dans un autre site. Mettons que vous ayez une page web quelque part et que vous vouliez y afficher les dernières nouvelles du monde du sport, automatiquement, sans avoir à vous en occupper. La solution existe : vous incluez, là où vous voulez que ça apparaisse, le fil RSS émis par le journal qui va bien... Les titres de ce journal apparaîtront les uns derrières les autres sur votre site, ils seront syndiqués (mais pas revendicatifs!) et agrégés.
Il y a ainsi des sites qui ne font que ça : agréger le contenu d'autres sites et les classer pour que l'internaute s'y retrouve. Google News, par exemple, pour les nouvelles classées par thèmes (France, International, Sport) ou Wikio pour les blogs ou Techmeme pour les nouvelles technologies de l'information ou encore DailyRotation pour les nouvelles technologies et les sciences.

Bien sûr à partir du moment où sur un site vous publiez le contenu d'un autre site se pose des problèmes de propriété intellectuelle, de copyrights. Ainsi beaucoup de sites de news ne publient en RSS que les titres, l'intenaute est obligé d'aller sur le site de l'auteur pour lire l'article.

Et puis la dernère trouvaille c'est FriendFeed, un service gratuit qui propose plein de choses qui reposent toutes sur l'exploitation de fils RSS. Sur FriendFeed vous ouvrez une page à votre nom et vous y incluez tous ce que vous utilisez, sous forme de fils RSS : par exemple sur ma page Frienfeed j'ai les billets de ce blog, ceux d'Empreintes, mes Tweets, mes favoris Delicious, mes photos sur Flickr et celles des autres utilisateurs que je trouve jolies et que je mets en favoris , éventuellement mes vidéos sur Seesmic et les vidéos que je favorise ou que je publie sur YouTube, les posts sur mon tumblelog, etc. En outre FriendFeed fonctionne comme les autres sites sociaux : je peux m'abonner aux pages d'autres personnes et les suivre, favoriser les choses qui m'intéressent, les noter, les reprendre sur ma page et même les commenter...

On peut faire beaucoup de choses avec les fils RSS, à peu près tout ce qu'on appelle le web 2.0 repose dessus.