cinéma : Breaking News (2004) de Johnny To

Breaking News est un polar et film d'action Hong-Kongais du célèbre réalisateur Johnny To. À priori le film souffre de deux grosses faiblesses : le scénario est assez léger et la psychologie des personnages à peine esquissée. Mais ce n'est pas ce qu'on demande à ce genre de film, après tout et malgré sa superficialité le scénario réserve de bons rebondissements. Le pitch est simple : une bande de truands faciles de la gâchette est poursuivi par des policiers. Bon, c'est basique, comme on dit. Il n'y a pas de sexe dans Breaking News ou du moins pas de façon littérale mais de manière plus subtile peut-être. C'est un film d'homme, un film viril. Le seul personnage féminin de premier plan (Kelly Chen) est une policière ambitieuse, intelligente, cynique et psycho-rigide: égale et même supérieure aux hommes. Les hommes se démènent, courent, escaladent et tirent dans tous les sens (métaphore facile) le pistolet tendu à bout de bras et arrosent généreusement de plomb l'environnement et leurs contemporains. L'accent est mis sur l'amitié virile et le film ne peut se départir d'un certain homo-érotisme bien dissimulé mais pourtant décelable. Mais Breaking News a des points forts et même très forts. D'abord l'image, je n'aurai qu'un mot à dire pour chaque plan, chaque image, chaque mouvement de caméra : magistral. Le film s'ouvre sur un plan séquence de 15 minutes décrivant une bataille homérique en pleine rue entre les truands et les policiers. Époustouflant et haletant, ce plan est entré dans l'histoire du cinéma. Tout le reste est parfait, la lumière est tout le temps belle et les couleurs sont magnifiques, les plans sont presque tous admirables et les scènes d'action filmées de main de maître. Ensuite le personnage principal est très bien joué par Richie Ren, beau jeune homme utilisé ici avec une certaine ironie par Johnny To, étant donné que le beau Richie est plus connu en son pays comme chanteur sucré pour midinettes en fleur que pour le rôle de truand rusé mais tueur impitoyable et d'une brutalité inouïe qu'il joue dans Breaking News. Enfin Breaking News reste un très agréable divertissement qui ne se prend pas au sérieux et un beau film à voir, pas fatiguant pour le cerveau certes, mais a la très agréable esthétique visuelle.

Aucun commentaire: