journal

brouillé

Cité HBM à Montmartre.

J'ai bêtement cassé mes lunettes en les nettoyant, cet après-midi. Le carbone que je croyais souple et qui était fin et léger a claqué au raz du verre. Irréparable. Je suis bon pour une nouvelle paire de lunettes. Au moins j'espère qu'on pourra remettre les verres que j'ai actuellement sur une paire similaire, sinon il faudra que j'aille chez l'ophtalmo pour me faire prescrire de nouveaux verres et ça va prendre un ou deux mois... En attendant sans lunettes je m'en tire à peu près bien, je suis un peu myope et très peu presbyte, mais c'est assez inconfortable et j'ai la vue qui fatigue.

Il faut cette semaine que je pense à écrire ici sur Twitter et sur Friendfeed, deux applications web très amusantes, pour l'un, et extraordinairement futée et pratique, pour l'autre.

Envie de lire Jean Echenoz, tout d'un coup. Et de m'acheter le Journal de Manchette, dont Echenoz est un grand amateur. Et de dire à l'ami américain qui m'écrit aujourd'hui qu'il devrait essayer de lire Echenoz et Manchette, deux beaux stylistes de la langue française.

Aucun commentaire: