power point

Les différences de vues sur les présentations PowerPoint tournent à la guéguerre larvée à la Base Secrète. Je pense et je déclare assez fort que les présentations PP doivent être des illustrations de ce que dit l'orateur et non pas ce que l'orateur a à dire. De plus je crois que les diapositives doivent être simples et percutantes, avoir assez peu d'écrits dessus et beaucoup d'illustrations. Je ne suis pas à priori contre les animations à condition qu'elle servent ou renforcent le sens du propos, et qu'elles restent sobres (à bannir les bullet-points qui apparaissent en double saut périlleux sur la diapo). Bien entendu il faut que mes diapos soient esthétiquement satisfaisantes, de bon goût sans vulgarités, indemnes de l'agaçant Comic-sans et du moindre clipart. Il est bien sûr exclu, et j'y tiens, que je fasse une présentation avec autre chose que des diapos fabriquées par moi-même, dans l'esprit que je préconise. Mon statut au sein de la Base me permet de rester ferme là-dessus. Mais cette attitude est mal vue des tenants de la présentation PP à l'ancienne (diapos bourrées d'éléments, de graphiques, de chiffres et de mots, illisibles du fond de la salle, listes à puces infinies, reprenant l'intégralité du discours de l'orateur et généralement soporifiques, voire nocives pour le projet présenté). Je regarde amusé le manège des réactionnaires du PP qui imposent à leurs subordonnés et à leurs stagiaires des présentations imbitables, avec un peu de défi à mon endroit.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

OK avec ton point de vue pour la présentation. Mais que reste-t-il de la présentation quand l'orateur est parti?

Jean Ruaud a dit…

on peut toujours leur laisser un document, un mémo ou autre chose...

Anonyme a dit…

Il faut donc deux documents... D'où, je pense, l'intéret de pouvoir faire du 2 en 1 avec ppt. Evidemment, ni l'un ni l'autre ne sera parfait. Mais c'est une pratique qui se généralise dans mon monde, le mémo est même une chose qui tend à disparaitre au profit d'une présentation "à tout faire".

Unknown a dit…

Hmm pas du tout d'accord.
D'ailleurs, d'un point de vue purement biologique, avoir la même information dupliquée entre un écran et un son perturbe son enregistrement: on cherche à fixer à la fois le texte et analyser le discours.
Avez-vous déjà essayé de lire tout en écoutant un débat technique à la radio? C'est le même problème.

Pour la "trace" de la présentation, rien ne vaut la retranscription du discours, de manière plus ou moins synthétique.

Ah, mais, j'y pense: les auditeurs sont-ils à ce point fatigués, qu'ils ne peuvent prendre de notes?


Je me range à 100% du coté de sieur JR.

Anonyme a dit…

Je cherche quelqu'un qui essaierait ça en français: http://tinyurl.com/63qzgr .

(Perso, je suis pour la prise de notes.)

Anonyme a dit…

Les notes, c'est bien évidement, mais il faut les scanner, ce n'est pas "présentable", on peut pas les envoyer par email... Quand on a 200 emails par jour, pas de petites mains, un rapport à faire et la présentation de ce même rapport pour hier, un petit ppt vite louché, qui fait un peu tout, ça peut être diablement efficace... Quant à ceux qui ne peuvent pas faire 3 choses à la fois, ils ne vivent pas sur ma planète.
Et, je ne cherche pas à vous convaincre.