un système de repérage des quartiers "chauds"

Au Japon un système de navigation monté sur quelques nouveaux modèles Honda indiquera les zones à haute concentration de délinquance afin que les automobilistes puissent, s'ils le désirent, éviter ces zones potentiellement dangereuses. Ce système d'information géographique embarqué, développé par Mitsubishi, donnera à chaque quartier un niveau de risque en fonction du vandalisme contre les voitures, des vols d'automobiles ou à des vols à la roulotte.

A priori ce n'est pas difficile à faire techniquement un truc pareil, mais encore faut-il acquérir les données : en France, à ma connaissance, c'est impossible, le Ministère de l'Intérieur ne diffuse publiquement qu'un "bulletin mensuel des faits constatés", qui n'est pas référencé géographiquement. Ensuite il me semble que d'un point de vue éthique et politique c'est assez délicat d'étiqueter un quartier comme "criminogène". Et se pose aussi la question de la "granularité" : une zone à haute concentration de faits délinquants (un "hotspot") peut être plus petite que le quartier pris en référence et donc colorer tout un quartier plutôt calme et serein par ailleurs, excepté une petite partie jouxtant un quartier plus "chaud", par exemple.

Bref, on n'est pas prêt, à mon avis, de voir ça en France, et peut-être que c'est mieux ainsi.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

j'espère bien, mais j'ai peur qu'on y aïe