Barack ou Hillary

Bien malin qui peut le dire. On verra ça cette nuit, ou demain matin, les électeurs du Texas et de l'Ohio et de quelques autres États votent en ce moment pour désigner le candidat Démocrate. Pour le candidat Républicain c'est quasiment plié : ça sera John McCain.

En France aussi on vote, ça sera dimanche prochain le premier tour des élections municipales, et le dimanche d'après le second tour (si nécessaire). A Paris on vote par arrondissement. Dans le XVIIIème, mon arrondissement, il y a peu de suspens : le PS emmené par le maire sortant, l'ancien ministre de l'intérieur Daniel Vaillant est donné largement gagnant. L'opposition dans le 18ème c'est la candidate de l'UMP Roxane Decorte, qui vient de me passer un coup de téléphone personnel (à l'américaine) pour me demander de voter pour elle. Bien sûr, c'était un message enregistré et je n'ai pas écouté jusqu'au bout. Je crois que je ne suis pas encore mûr, ou alors trop Français pour ces méthodes.


local elections next sunday


Nous avons bien entendu notre lot de listes gauchistes dans le 18ème. Vous ne trouvez pas que les affiches de Lutte Ouvrière fleurent bon le gauchisme des 70's? C'est presque attendrissant. Le papier jaune (pourquoi toujours jaune? ils ont acheté un énorme stock de papier jaune en 1971 et ils l'écoulent?), les photos d'identités, la masse de texte militant que personne ne lit, et en rouge sur fond jaune la bonne vieille réthorique cinglante. J'aime beaucoup "son armée de fayots", c'est très amusant ce mot "fayot", on ne l'emploie plus guère. Pour mes amis non-francophones qui lisent ces lignes, "fayot" désigne à la fois les haricots secs et les personnes qui, à force de zèle, cherchent à s'attirer les faveurs de leurs supérieurs. Ce mot viendrait, selon mes sources, du XIXème siècle, où il désignait un militaire rengagé dans l'armée, revenant à l'armée comme les haricots secs au menu. Transformé en verbe, fayot devient fayoter. "Cette andouille fayote le chef", est une phrase qui n'a rien à voir avec la cuisine. Je ne sais pas pourquoi le groupuscule d'extrême gauche Lutte Ouvrière met en exergue l'armée de fayots du Souverain, qui ne doit, au fond, pas être entouré de plus de fayots que les autres présidents... De plus le nom de la candidate tête de liste nous rappelle les heures noires du Chili. Enfin, de toutes façons je ne voterai pas pour elle. Je me tâte pour voter pour le Modem, au premier tour, malgré mon antipathie pour Marielle de Sarnez.

2 commentaires:

Sylvain Ruaud a dit…

Curieux ton penchant pour voter pour des gens qui te déplaisent. Ne fut-ce pas déjà le cas pour madame Royal ?

Jean Ruaud a dit…

ben oui, mais je vote toujours pour le moins pire!