violente averse

27 mai 1914.

Violente averse. Mets-toi face à la pluie, laisse ses rayons de fer te pénétrer, glisse dans l’eau qui veut t’emporter, mais ne bouge pas, reste droit et attends le soleil qui va couler à flot, subitement et sans fin.


Franz Kafka, Journal, traduction de Marthe Robert

Trouvé chez Remue.net

Aucun commentaire: