parano

Rêvé d'un écrivain que je connais pour l'avoir rencontré deux fois et lire son blog. Mon niveau de paranoïa doit être à son maximum car j'ai rêvé qu'il me persécutait comme une parfaite ordure (c'est un type gentil et plein d'humour dans la réalité). Rêve très long et compliqué avec un scénario particulièrement tortueux que je serais bien incapable d'inventer éveillé dans lequel AEF prenait ma défense mais finissait par me trahir pour l'écrivain... Le coq alors a chanté trois fois! C'est qu'il a plus interêt à garder de bonnes relations avec l'écrivain qu'avec son oncle, le félon. Je me suis réveillé à 5 heures du matin encore englué dans ce rêve et éprouvant un fort mécontentement à l'égard du pauvre écrivain et d'AEF.
Bon, je sais que vous voulez tous que je vous donne le nom de ce fameux écrivain, mais non, je préfère le garder anonyme, il était vraiment trop malfaisant dans ce rève!

1 commentaire:

Territoires Poétiques a dit…

faut toujours se méfier des types gentils et plein d'humour...
quant à la trahison, ah la trahison, vaste sujet que l'écrivain, quelque soit son nom, connaît par coeur...
moi j'ai fait un curieux rêve où j'empochais un billet de 150 euros grand comme une feuille de journal (ancien format), ce billet m'était donné par un admirateur (dans mon rêve je fabriquais de chevaux en plâtre que je peignais à la main)
confuse j'acceptais le billet, et le type me disait "et c'est pas cher payé"... mais je comprends bien pourquoi....