grève des scénaristes

Vous avez peut-être entendu de parler de la grève des scénaristes qui plombe en ce moment et depuis le 5 novembre dernier, les productions hollywoodiennes : les films mais aussi les séries télévisées et les talk shows. En ce moment donc plus rien ne se tourne à Hollywood parce que ces travailleurs de l'ombre, les scénaristes, sont en grève. Les scénaristes ont un travail assez obscur qu'on oublie souvent quand on regarde un film ou une série mais qui est d'une importance primordiale puisque c'est à leur ingéniosité qu'on doit le succès des séries américaines et des blockbusters qui apparaissent sur nos écrans pour notre plus grand plaisir. Et quand ils s'arrètent de travailler non seulement l'industrie du cinéma mais une grande partie de la télévision est immobilisée. En ce moment par exemple on ne passe plus à la télé américaine que des reprises de séries ou de talk-shows.
Le conflit a pour origine un affaire de gros sous. Les scénaristes ont fondé un syndicat, la Writers'Guild of America pour être certains que comme les auteurs de livres ou de chansons, ils soient payés quand les scénarios qu'ils écrivent deviennent des succès. Les studios leur achètent le copyright de leurs oeuvres et les utilisent à leur gré. Quand une série ou un film a du succès il est distribué ensuite en reprises, en DVD, en vidéo et même sur Internet en streaming ou en téléchargement. La Writers'Guild of America a négocié des contrats avec les studios qui obligent ces derniers a payer une certaine somme lorsque l'oeuvre est redistribuée, la Guild audite les studios, les facture et reverse l'argent récupéré aux auteurs concernés. Ces paiements s'appellent les "residuals".
Cette grève est un conflit à propos de ces fameux "résiduals". C'est toujours la même chose : les studios refusent de payer plus que les 0.3% des recettes des DVD, par exemple, aux auteurs, et proposent de payer la même somme pour les téléchargements sur Internet et rien du tout pour les diffusions en streaming. Le contrat qui liait les studios à la Guild est parvenu à son terme le 5 novembre dernier sans que les studios et le syndicat aient pu se mettre d'accord sur un nouveau contrat. En conséquence les scénaristes adhérant à la Guild (c'est à dire tous) se sont mis en grève illimitée. Les modalités de la grève interdisent aux auteurs d'écrire la moindre ligne pour les studios. Les talk shows, dont les blagues sont toutes écrites par des auteurs, ont immédiatement cessés, les séries ont tourné les épisodes déjà écrits et puis se sont arrêtées aussi, les films en production sont ceux qui sont déjà écrits mais on ne peut plus faire la moindre modification au scénario... Et la situation ne semble pas prêt de s'améliorer.

Aucun commentaire: