jetlag et gangsters

Je suis un peu décalé. Ce matin j'étais complètement dans le potage et ça a commencé à aller vraiment bien vers 16 heures. Il parait qu'on récupère du décalage horaire une heure tous les jours. Pour ma première nuit chez moi j'ai fait un cauchemar, je me suis réveillé et j'ai mis un temps fou à reconstituer où j'étais, à replacer les pièces de mon appartement où elles sont par rapport à ma chambre. Sensation bizarre. Je suis allé à la base secrète (mon travail), il n'y avait quasiment personne, pont de la Toussaint oblige. Tout était bien calme et l'ambiance était très cosy, j'adore les jours comme ça où on est quasiment seul à bosser, où tout est calme. Je suis parti vers cinq heures et les cerbères de l'entrée m'ont regardé passer comme si j'étais un martien : "tiens, il est encore là celui-là?". Ah ah! ça vous en bouche un coin, hein, les gars!
Je sais ça n'a rien à voir mais France 2 diffuse Miller's Crossing, des frères Coen, dimanche soir à 23 heures. Oui c'est tard mais ça vaut vraiment le coup de veiller un peu (ou de l'enregistrer), c'est le peut-être le meilleur film des frères Coen et quand on a dit ça on a tout dit vu que les frangins ont aussi commis des films aussi excellents que Fargo, Barton Fink, The Big Lebowski et j'en passe. Années 30, Amérique, prohibition, gangsters, jalousie, trafic d'alcool, speak-easy, humour noir, bien mélanger et accommoder à la sauce Coen, vous m'en direz des nouvelles!

Aucun commentaire: