Gris froid

--
(Manhattan : Grand Central Terminal)

Après avoir passé plusieurs heures à jouer avec la Wii de mes neveux hier soir (grande honte : je me suis fait battre au tennis par un petit garçon de quatre ans et demie — très doué pour son âge, quand même! Par contre quand il s'agit de tirer dans tous les sens comme un bourrin sur des cibles diverses et variées, là, je suis costaud!), cette nuit j'ai rêvé que je jouais au golf avec Xavier Mauméjean et que je lui demandais s'il avait aimé mes photos dans le Maigret, il me répondait l'air embarrassé que non, pas du tout!

Trois jours de travail très prenant à la Base Secrète. Je ne sais pas si j'étais fait pour ce job ou si ce job était fait pour moi mais je m'éclate vraiment à le faire... Pourvu que ça dure! A rebours de presque tout le monde, j'aime bien travailler dans un bureau paysager, un "open space", je trouve ça convivial et chaleureux, je n'ai aucun mal à m'enfermer dans ma bulle mentale quand je dois me concentrer sur quelque chose et à faire abstraction de mes collègues, de leur agitation et conversations autour de moi. Le matin j'arrive dans ma petite communauté de co-travailleurs et je suis content de voir les gens! Il faut dire qu'il y a une bonne ambiance, calme et studieuse et que les ficheurs de zizanie, les mauvais coucheurs, sont en petite minorité. La dépersonnalisation de l'espace ne me gène pas, j'ai un tout petit coin où j'arrive à me sentir chez moi quand même et surtout je crois que j'ai maintenant le sentiment de faire partie de cette communauté.

Hier soir baby-sitting à Gentilly et Wii toute la soirée, bon whisky et retour en taxi à la maison à deux heures du matin. Mes petits neveux ont été adorables (en dehors du fait que G. m'a écrasé au tennis, évidement!).

6 commentaires:

Territoires Poétiques a dit…

sans rapport avec le sujet de ton texte (que j'aime bien, en passant, et j'aime bien aussi te savoir bien dans ta base secrète) je remarque que la photo de Grand central n'a pas tout à fait la même tonalité selon qu'elle est encadrée d'un fond clair (sur ce blog) et d'un fond foncé sur "empreintes", je dis ça en passant parce que c'est un point qui me tourmente...
bref je trouve les fonds noirs vont mieux aux photos que les fonds blancs, mais que les textes sont plus lisibles inversement, ce qui me complique la tâche...
allez bonne soirée

Jean Ruaud a dit…

oui c'est aussi un dilemme pour moi.

Territoires Poétiques a dit…

j'comprends))

Territoires Poétiques a dit…

j'ajoute que le gris foncé est une bonne formule, qui semble convenir aux deux

Jean Ruaud a dit…

oui j'essaye des trucs! mais le gris foncé semble allez pas mal aux deux comme tu dis mais c'est d'un triste aussi! enfin je sais pas quoi faire...

Territoires Poétiques a dit…

je ne suis pas certaine que le gris soit triste, et je ne vois pas pourquoi il faudrait être gai (sauf pour faire plaisir au président))), et puis c'est l'image ou le texte qui donne de la couleur au gris
j'avoue que plus c'est sobre, plus ça me plaît, la sobriété a quelque chose de noble, s'il vous plaît!