bookshops

AFR fait remarquer à juste titre qu'on ne trouve plus de petites librairies indépendantes à Manhattan. A juste titre, parce qu'il ne nous a pas semblé en rencontrer lors de nos longues marches. Certes il y a quantité de grandes surfaces comme Barnes & Noble (celui de Union Square est le plus intéressant magasin, me semble-t-il) et quelques soldeurs comme Strand, dans Fulton, nous avons vu quelques librairies de comics, mais aucun libraire d'occasion, aucun bouquiniste. Je sais pour y avoir été lors d'un précédent voyage qu'il y a une librairie indépendante à St Mark's Place, mais c'est à peu près tout. AFR a regardé les pages jaunes et il semble qu'il n'y ait, par le fait, que peu de librairies.
Peut-être est-ce l'effet du net : on peut maintenant trouver dans le monde entier des livres anciens et rares sur Internet, plus besoin de se déplacer, plus besoin de payer des mètres carrés hors de prix pour y installer une librairie... La joie de feuilleter, de se laisser guider par la serendipité et de faire des trouvailles en moins.

4 commentaires:

Territoires Poétiques a dit…

enfin y'a quand même de quoi feuilleter dans les magasins que tu cites... ah c'est sûr NY n'est pas Paris, c'est ce qui fait le charme de l'un et de lautre...

Jean Ruaud a dit…

oh oui elles sont très belles ces librairies! j'y ai fait des séjours fréquents et des achats nombreux!

R J Keefe a dit…

Mais alors, Jean, vous ne m'avez jamais interroger à ce sujet...
il y a un petit bouquiniste dans la rue Mercer, à côté du cinéma Angelika... et pas mal de librairies au Upper East Side - Shakespeare & Co, auprès de Lenox Hill; Crawford Doyle, à peu près du musée, le Corner Bookshop à Carnegie Hill - pour le plupart, bien sûr, dans les quartiers riches (mais les prix ne sont pas plus élévés)... et aussi j'ai entendu parler des bouquinistes de Park Slope.
Mais AFR a raison: ces survivants apportent la preuve de ce qu'il avance.

Jean Ruaud a dit…

C'est vrai, R J j'aurais dû!
Mais en effet je crois bien que se sont des survivants.
Il y a Argosy aussi, mais là c'est carrément de la bibliophilie.