matière de rêve

Cette nuit j'ai rencontré Clint Eastwood. Il est devenu un ami. Curieusement, je me souviens lui avoir dit que "Chasseur blanc, coeur noir" était mon film préféré... ce qui dans la réalité est faux, je crois même que je ne l'ai jamais vu ce film, enfin je ne m'en souviens plus du tout en tout cas.

3 commentaires:

Territoires Poétiques a dit…

c'est toujours amusant de confronter le rêve au réel, et étonnant de confondre les deux, en tous cas ça donne lieu à un étrange rapport, et à toute une littérature...

Jean Ruaud a dit…

oui, exactement, je suis beaucoup plus créatif en rêve qu'en éveil! Ça me désole!

Territoires Poétiques a dit…

y'a pas d'quoi pourtant, la clé est là