camera eye 2

deux passagers aux profils précolombiens dans le Lexington Avenue Express qui remonte vers le nord / murs de briques coupés obliquement, soleil, ombre / taxis jaunes affairés, vont et viennent vers les quatre points cardinaux / est, ouest, sud, nord, la ville boussole déboussolante / une ambulance descend la troisième avenue en poussant des gémissements absolument déchirants / schoolbus jaunes débarquant des marées d'écoliers en uniforme / "you're lying to me I can fucking hear it in your voice, Christine" dit un jeune homme à un téléphone public / "christeen" en appuyant sur le "een" / couleurs de New York : ocre, brique, marron , rouge, chocolat, jaune, beige, vert, gris clair, gris foncé / Salsa in the air, bleu intense du ciel / ville verticale / ville électronique : écrans plasma, moniteurs, WiFi, pixels, portables, GSM, GPS, iPod, bruit électrique / vapeur souterraine prête à jaillir, tuyaux rouges et blancs, plantés au milieu des rues, crachant la vapeur comme des sifflets de cocotte-minute / piments, jalapeños, tabasco, bodega / écolières blondes en uniforme, écoliers noirs parlant un mélange d'espagnol et d'anglais / bow window, row house, appartment, street, place, square, project, avenue, bridge, uptown, midtown, downtown, west-end, east side, west side, crosstown, lower east side, terrace, river grid.
(à suivre)

1 commentaire:

Territoires Poétiques a dit…

ouh là ça va vite, très vite, ça précipite