lumières


Clémence m'a demandé aujourd'hui : dis, tonton, pourquoi tu fais des photos? Les grands se demandent aussi mais n'osent pas poser la question. Je ne lui ai pas donné la seule réponse qui m'est venue, mais une réponse plus convenue : parce que ça m'amuse et que j'aime bien faire ça. La réponse qui m'est venue (mais une petite fille de sept ans, elle m'aurait pris pour un dingue, certes les grands aussi mais ça ne me gène pas) c'est la réponse que faisait Gary Winogrand (excusez du peu) quand on lui posait cette question : pour voir l'effet que ça aura sur une photographie. Et c'est vraiment ce que je pense aussi, je photographie pour voir l'effet que ça va faire sur une photo, c'est tout. Pas d'explications plus longues, ça suffit comme raison. En ce moment ce qui m'intéresse ce n'est pas les gens ou les choses c'est la lumière, ce que fait la lumière sur les gens, sur les choses. Je suis intéressé par les jeux de la lumière et de l'ombre et par les couleurs aussi, par l'harmonie des couleurs et par ce que fait la lumière avec les couleurs. C'est passionnant quand on s'arrête un peu et qu'on regarde. Et l'effet que ça fait sur une photo, c'est encore plus passionnant. Accessoirement c'est beau! A un moment j'ai pris une photo par dessus un petit muret trop haut pour que les enfants puissent voir ce qu'il y avait derrière. Bien sûr ils ont voulus savoir ce que je regardais, qu'est-ce qu'il y avait derrière ce muret. Je leur ai dit qu'il n'y avait rien. Et j'ai ajouté : si je prends une photo c'est qu'il n'y a rien à voir. Ca a fait rire tout le monde et j'avais réussi mon petit effet, mais c'était un peu vrai : il y a deux choses que je n'aime pas en photo : le spectaculaire et le convenu. Alors on peut trouver mes photos emmerdantes, banales, oui mais elle ne sont jamais tragiques, dramatiques, grotesques, outrancières et j'essaie qu'elles soient un peu originales.

3 commentaires:

Territoires Poétiques a dit…

c'est pas mal)))
et c'est vrai qu'en ce moment la lumière est troublante
chez moi elle danse avec l'ombre
la lumière c'est sans doute ce qu'il y a de plus difficile à capter
car elle n'a d'intérêt que si elle a sa part d'ombre
et ce qui lie le photographe à sa photographie peut-être

Jean Ruaud a dit…

oui, la lumière ne va pas sans son ombre :)

Territoires Poétiques a dit…

oui c'est d'un banal, je sais)))
ce qui l'est moins c'est que tu transformes des tombes en des esquimaux)))