test Vélib


Ce soir donc j'ai testé Velib', le nouveau service de location de vélos de la ville de Paris, après avoir noté à midi qu'il y avait une station près de mon travail. Quand je suis arrivé à la station en question il y avait sept vélos disponibles mais j'ai rapidement noté qu'un des vélos était en mauvais état (fourche tordue). Le système pour louer un vélo à la journée est relativement simple et ergonomique, on paie avec sa carte bancaire (1€) et on peut décrocher un biclou. Ceux-ci sont plutôt lourds et massifs, il faut régler la selle à sa taille, ce qui chez moi n'est pas parfaitement possible parce que je suis très grand (1 m. 90) — mais j'ai l'habitude de ne trouver que des choses pas vraiment faites pour les grands mais pour des tailles moyennes. Certes le vélo est lourd mais il est muni de trois vitesses très pratiques (la 1 dans les côtes, la 2 sur les faux plats, la 3 sur le plat) et qui rendent le pédalage très aisé même en côte. Changer de vitesse ne pose aucun problème. J'avais une côte à négocier (rue Guy Moquet) et je l'ai fait sans peine excessive mais sans aller très vite ce qui me convenait tout à fait. Il faut être évidemment très attentifs, on ne peut pas révasser comme en marchant, il y a les feux rouges, les passages piétons, les automobilistes qui vous doublent et surtout ceux qui sont stationnés et qui peuvent à tout moment ouvrir la portière coté rue et vous envoyer dinguer. Etre doublé par un autobus est assez impressionnant! Il faut dire que (a) c'était la première fois que je faisais du vélo dans Paris, (b) nous sommes au mois d'aout et le trafic est léger. En arrivant près de chez moi j'ai pu accrocher mon vélo sans difficultés à la station où il restait seulement deux vélos disponibles et voilà, fini, j'ai mis une vingtaine de minutes pour aller de la Porte de Clichy à Marcadet - Poissonniers. C'est pratique et ça fait un bon exercice. Cependant pour une utilisation aussi courte c'est cher si on n'a pas d'abonnement. Mais je préfère encore marcher, parce que je peux révasser et me détendre alors que sur le vélo je ne suis pas vraiment détendu et très conscient des dangers. Et c'est plus sportif que la marche, donc plus fatiguant. Bon, je crois que je vais prendre un abonnement à l'année et probablement aller au travail en vélo (tout en descente!), quitte à revenir à pied ou en bus.

3 commentaires:

Territoires Poétiques a dit…

oh mais j'ai ha^te de tester ça moi)))

R J Keefe a dit…

J'ai entendu que la location était gratuite - quelle merveille!

Jean Ruaud a dit…

@rose : oui il faut , c'est assez cool.
@RJ : la première demie-heure est gratuite, après c'est 1€ la demie heure suivante, 2€ la demie heure d'après et ainsi de suite. Le truc c'est de changer de vélo toute les demies heures, et vu qu'il y a des stations tous les 300 mètres environ c'est possible!