lendemains de fête


Ambiance familiale ultra-moderne : C*, P* et moi les uns à coté des autres sur la grande table avec chacun notre laptop, branchés au net. Il pleut. La grand mère prend son petit déjeuner en nous observant d'une oeil un peu interdit, décidément la modernité est bien étonnante.

La super-méga-fête s'est bien passée. Il a fait beau ce qui est quasiment miraculeux vu le temps aujourd'hui! Bonne ambiance, des gens charmants, on a bien déjeuné... J'ai vu des gens que je n'avais pas vu depuis longtemps, et même des gens que je ne connaissais pas. Un regret : ne pas avoir plus bavardé avec mon cousin Jacques, le cinéaste. Pas eu le temps, ni l'occasion et il est reparti de bonne heure. Jacques, si tu me lis, j'espère qu'on pourra diner ensemble un de ces soirs à Paris, dès que je serais rentré de vacances!

M* a recueilli trois tous petits mulots orphelins! Il faut les faire téter toutes les 4 heures. Ils grandissent bien, c'est surprenant!

Bon, aujourd'hui voyage éclair à Paris cet après-midi pour ramener la grand mère (arrière grand mère, même pour les plus jeunes) chez elle. Un allez-retour de deux heures de trains, j'espère sans problèmes (allez les gars on croise les doigts!) et je rentre à la campagne. Demain retour à Kereven...

Aucun commentaire: