Ma vie palpitante

¶ Oh que je déteste Paris ! Je suis tellement content de ne plus y habiter et de rentrer le soir à Angers. Et content aussi de n'avoir plus que six mois à aller dans cette ville pour y travailler. Aujourd'hui j'ai fait la lettre de demande de bénéfice de mes droits à la retraite. Le sort en est jeté. Le quatre janvier prochain je serai retraité des chemins de fer ! Je ne regrette absolument pas et je pars avec joie. J'ai travaillé 38 ans dans cette boite et j'en ai vu des vertes et des pas mûres. Il est temps de tirer un trait, je suis serein pour l'avenir.

¶ En ces temps de pandémie et jusqu'au mois de septembre je suis tenu d'être présent au bureau un jour par semaine. Le reste de la semaine je suis en télétravail. En fait le mercredi je suis aussi en télétravail mais au bureau ! Les réunions se font avec TEAMS, de toute façon il n'y a que 30% des effectifs à la fois dans les bureaux et je suis seul dans le mien où l'on est quatre en temps normal ! C'est une situation absurde. Je me tape 600 kilomètres et trois heures de TGV (aller-retour) (et le métro) pour ne rien faire de plus ou de mieux que ce je peux faire à la maison. Mais cette journée n'est tout de même pas tout à fait inutile et désagréable puisque je retrouve mes copains gendarmes (et accessoirement le propriétaire de mon appartement à Angers) et nous déjeunons ensemble.

¶ En 2017 j'ai fait la commande d'un chéquier à ma banque, ce chéquier ne m'est jamais parvenu ou bien (Paris, 18ème !) a été volé dans ma boite aux lettres ! J'ai fait immédiatement opposition (en 2017) sur tous les chèques du chéquier en question. La semaine dernière ma banquière m'avise que deux chèques, l'un pour un montant astronomique, ont été déposés pour être encaissés. Je n'ai pas de soucis, les chèques sont en opposition. Mais pour être tranquille j'ai porté plainte auprès du procureur de la République d'Angers.

¶ Peu de monde dans le train et tous masqués (le contrôleur, pardons, l'Agent Commercial Train (ACT) y veille !) et les voyageurs sont prévenus qu'ils risquent une amende de 135 € s'ils ne portent pas un masque. J'ai remarqué un port du masque assidu dans le métro, ce qui tranche avec le Tram d'Angers où c'est plus relâché. Par contre dans la rue parisienne le masque c'est l'exception (comme à Angers).

3 commentaires:

Matoo a dit…

Je suis allé au bureau lundi dernier (Campus Rimbaud #winkwink), et nous étions deux sur le plateau. Je suis resté 15 minutes, et je suis rentré chez moi. S'il s'agit d'être en téléconf, autant que ce soit de la maison. :DD

Jean Ruaud a dit…

Tu as eu raison ! Je ne comprends pas pourquoi on nous oblige à aller au bureau.

Matoo a dit…

A partir de juillet c'est deux jours par semaine obligatoire. :)