Des idées

"Je n'ai pas beaucoup d'idées, en tout cas pas régulièrement. Je n'ai pas énormément d'imagination non plus. Je rechigne encore davantage à théoriser, et c'est souvent un fiasco." Ces mots de Florence Aubenas s'appliquent à moi sans aucune nuance.

J'admire les gens qui ont des choses intelligentes à dire sur tout ce qui se passe dans le monde. J'admire ceux qui peuvent soutenir une conversation par écrit (par exemple sur Facebook) en argumentant honnêtement sur un sujet donné, moi j'en suis incapable la plupart du temps. Je connais beaucoup de choses sur quelques sujets (en général obscurs et qui n'intéressent personne), sur le reste j'ai une bonne culture générale mais très superficielle. Je suis trop émotif quand je discute avec quelqu'un qui est de mauvaise foi, ça me fait sortir rapidement de mes gonds. Je n'ai pas de valeurs bien ancrées et je déteste le dogmatisme. Mes opinions sont bien souvent à géométrie variable et comme telles, j'hésite à les coucher par écrit car une fois écrites et publiées elles me semblent gravées dans le marbre. Je ne vois aucun intérêt à répéter ce que tout le monde sait déjà et j'ai rarement des idées originales qui valent la peine d'être exprimées. Mon imagination est défaillante (sauf dans mes rêves). Il faut bien le dire, la plupart du temps je me range à l'avis général ou du moins à celui des gens en qui j'ai confiance sur le plan des idées. Je suis désespérément modéré voire tiède, j'ai horreur du dogmatisme et de la radicalité, je me méfie des idéologies.

Je suis donc un mauvais blogueur d'opinion, bien que j'aie essayé plusieurs fois de l'être : échec la plupart du temps. Il vaut beaucoup mieux pour moi que je m'en tienne à relayer la pensée des meilleurs que moi et que je ne parle que de ce qui m'est un peu personnel ou de mon expérience de certaines choses comme la musique, les livres, les lieux qui me tiennent à cœur, et toutes ces sortes de choses.

Aucun commentaire: