Vaches, oiseaux

Il n’y a plus autant d’oiseaux qu’avant. C’est une certitude. Il y a moins d’insectes aussi. Dans le temps, vous rouliez la nuit en voiture votre pare-brise était constellé d’insectes écrasés. Plus maintenant. Traversez la forêt de Chinon la nuit, vous en ressortez intact, tout propre, pas un insecte collé au pare-brise. C’est pour cela qu’il y a de moins en moins d’oiseaux, ils ne peuvent plus se nourrir, la population décroît. Aussi, peut-être, les oiseaux migrateurs sont déjà repartis. Il reste des mésanges, à ce que je vois, des geais, des rapaces (buses, faucons crécerelles), des freux ou des corneilles (je ne fais pas bien la différence). Il y a toujours des escargots (les escargots sont de la nourriture à disposition des prédateurs, les grives en sont friandes ainsi que les hérissons, par exemple). Après l'orage de jeudi dernier il y avait plein d'escargots partout, malgré la sécheresse. Une petite rincée et les voilà tous en ballade. Je n’ai pas entendu de cerf bramer, jusqu'à maintenant, cette année. Il faut dire que je n’entends rien la nuit, je suis bien isolé de l’extérieur. Les années précédentes on entendait souvent les cerfs bramer toute la nuit et même souvent jusqu’au petit matin. J’espère que les cerfs n’ont pas quitté ces contrées, ou qu’ils vont revenir. On voit beaucoup de chevreuils et de biches mais rarement de cerfs. Il n’y a plus non plus de vaches dans les champs. C’est fini les vaches dans les prés, au moins dans la région. Je suppose qu’il y a de moins en moins de vaches laitières et que les vaches destinées à faire de la viande sont élevées à l’intérieur de stabulations. Dans les champs on cultive du fourrage à la place. Pour nourrir les vaches enfermées. On fait de l’ensilage qu’on donne aux vaches. Elles ne mangent jamais d’herbe grasse. Sauf à un endroit du côté du Néman où un éleveur fait de l’élevage extensif. Il met ses vaches dans les prés bas au bord de l’Indre, ou dans le marais de Huismes. De belles limousines blondes. C’est les seules vaches que l’on peut voir dans les champs par ici. C’est beau un troupeau de vaches paissant tranquillement dans l’herbe grasse des terrains inondables de l’Indre. Il paraît qu’il faut beaucoup d’hectares d’herbe (et de bonne herbe) pour nourrir un troupeau rentable. Mais la viande est bien meilleure que la viande de vaches élevées en batterie qui ne mangent que du foin ou de l’ensilage (ou même des granulés, la civilisation occidentale a commencé à se barrer en couille quand on a commencé à donner du granulé aux vaches plutôt que de les élever dans les champs, d’autant qu’avant l’interdiction due à la maladie de la vache folle on mettait des déchets de viande (d’os en particulier) dans les granulés qu’on donnait aux vaches).